le problème martien

Les Parutions

22 sept.
2002

le problème martien

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
La parution de ce livre est le seul événement véritablement littéraire de la rentrée, contexte d'ailleurs joyeusement raillé par l'auteur et l'éditeur, à travers le bandeau rouge du "Prix du roman intersidéral".
Stéphane Bérard est un artiste que l'on suit depuis longtemps, cinéaste, performer et inventeur du type Géo Trouvetout mais est-il un écrivain? Tous ceux que la parodie et le ready-made chagrinent ou inquiètent répondront que non, bien sûr. Il faudrait alors affirmer que Ducasse n'en est pas un car c'est bien dans cette tradition et à cette hauteur que le créateur de "Mortinsteinck" s'inscrit. À condition d'ajouter qu'il chavire la phrase avec une habileté mallarméenne, l'humour et la vitesse en plus ; et ce qui pourrait paraître affecté devient extrêmement drôle.
Bérard collecte, accumule puis charcute, monte et assemble. Dans cette dernière phase, il fait jouer à plein ses facultés hyper-paranoïaques (au sens de Dali) de réinterprétation.
Sur chaque page un texte court, souvent disposé tel un poème en prose, parfois plus et parfois beaucoup moins, réduit une fois même à trois insolents points de suspension. Suspens, on est dans la science-fiction mais bien distanciée, exemple : après un "marsunissage" réussi : "L'intérieur fourmille d'idées plus ou moins convenues"!!! N'empêche, malgré les sourires qui naissent, le lecteur est emporté par la narration la plus filmique qui soit, plans saccadés. Mais il est tout aussi bien empoté, asphyxié par les secousses de ce texte. Est-ce qu'on le lit vraiment? Non, "on progresse dans la base de données en données", on lie et relie et l'on visualise des collisions entre Spielberg et le rappel historique ou esthétique, entre le rire et l'inquiétude éthique. Et tout à coup, comme une comète, fulgurent des trouvailles comme "l'irrespirant garçon". Attention, ne pas déflorer l'épilogue.
Parmi les héros de cette aventure, on reconnaîtra aisément Jacques Sivan, le fabuleux et cocasse acteur du film L'…cart.
Le commentaire de sitaudis.fr Déjà salué par le numéro d'Art Press d'octobre et par les Inrockuptibles, le premier vrai livre de Stéphane Bérard!
éditions al dante, 2002
-109 p.
-15, 25 €