Le + et le - de gravité de Véronique Vassiliou par Robert De Niveau

Les Parutions

06 déc.
2006

Le + et le - de gravité de Véronique Vassiliou par Robert De Niveau

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Tout est grave et léger dans ce livre : l'encadrement fictionnel repose sur le fait bien réel que nos très actuels modes de communication sont facilement contrôlables par les polices et divers services de renseignement, preuves à l'appui en exergue et occasion de correpondances saisies, saisissantes, avec des écrivains vivants (Federman) ou morts, des artistes et deux savants dont l'un très célèbre : la physicienne Angèle Kalia, hétéronyme de l'auteur ayant en commun avec celle-ci, des ascendants grecs, correspond avec eux par e.mails parce que

c'est pas du courrier comme des lettres, c'est du courrier comme on veut, sérieux pas sérieux.

Et c'est du courrier avec des titres dits "objets", insérés dans le gras trop vite lu des coordonnées, de la bombe pour le regard habitué du lecteur et celui de Manolo Zanka, le cyber-flic qui s'intéresse à la spécialiste de la gravité.Ce livre est bombé comme l'espace du physicien Jean-Pierre Luminet, il est aussi bombé que la Cicciolina de Jeff Koons, kitsch et séduisant : Véronique Vassiliou insère, colle, détourne, pirate, emprunte, monte textes et vers, elle met sous tension genres, registres et régimes, schémas et connexions, elle répond légèrement aux questions, elle questionne gravement les réponses, elle anime avec art des parallèles qui peuvent enfin se croiser, pour le plus grand bonheur de la pensée et de la vie qui se créent.
Véronique Vassiliou publie simultanément, chez le même éditeur et pour le même prix, Le coefficient d'échec, entreprise de sauvetage sauvage de la Poésie où apparaît un autre hétéronyme, 75 pages à lire également de haut en bas, de droite à gauche et de bas en haut .