Une fois encore par Christian Désagulier

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

Une fois encore par Christian Désagulier

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

 

une fois encore

je me suis présenté

à l'examen de conscience

une fois encore

 

j'ai répondu présent

une fois encore

j'ai échoué à l'examen

tu n'es pas un intellectuel

 

moins 1

tu n'es pas un artiste

moins 1

tu n'es pas un critique

 

moins 1

tu n'es pas un poète

moins 1

un fois encore

 

j'ai été hors sujet

je n'ai pas répondu à la question

une fois encore

j'ai déposé la question

 

je ne sais pas sur combien

je ne sais pas sur quoi

ni comment ni pourquoi

je pose 1

 

je ne suis pas un intellectuel

ni un artiste ni un critique

je ne suis pas un poète

je retiens 0

 

une fois encore

j'ai obtenu la note fatidique

0 sur 1

saurais-je mieux faire

 

pour être un homme

une fois encore

pour être comme

la réponse est dans la question

 

...

 

du présent doit être fait l'apologie

aujourd'hui est bel et  bien

peut être hier

je ne sais pas demain

 

je suis un reporter

c'est à dire que je reporte

à aujourd'hui hier

à demain aujourd'hui

 

! ou i selon que le soleil

se lève ou se couche

je ne suis pas un poète

je n'ai pas le moi paradigmatique

 

le o nombriliste

qui multiplie tout par 0

qui fait des ronds avec ses lèvres

est-ce des o ou des 0

 

je ne suis pas un intellectuel

moins 1

je n'ai pas de religion

je ne suis pas un mécréant

 

je ne suis pas croyant

je suis sûr

j'écris donc je suis mortel

les dieux n'écrivent pas

 

parlez-moi

silence

je ne suis pas un écrivain

je ne sais pas copier

 

qui suis-je

moins 1

une fois encore

j'ai la religion de la question

 

je ne possède rien

je suis dépossédé

j'ai la religion de la dépossession

une fois encore

 

je ne suis pas un devin

la réponse est dans la question

dans le bouche-à-oreille

de la tradition orale

 

dans le bouche-à-bouche

de la tradition verbale

je n'ai pas d'origine

je ne suis pas original

 

si je suis un animal

je suis un orignal

qui confond les 1 et les i

les os et les 0s

 

je ne suis pas un intellectuel

je suis un cervidé

je perds dans les bois

les os de mon cerveau

 

...

 

qui si je crie

le mot de l'énigme

tous les mots sont des énigmes

je ne sais pas

 

poésie est poasis

alignement d'1 et d'0

d'o au long d'i

sur un boulier de grains de sable

 

aux calculs infinitésimaux

au long des lignes d'écritures

qui prose dans le désert

o de rose des sables

 

0 de rose i de puits

prose des vents

parfum de Si

qui si j 'écris

 

de soif et de faim

je ne sais pas

moins 1

si c'est à cause de la chaleur

 

de la confusion des valeurs

si le vent est vent de sable

vent de sable de sablier

ou vent de sable du désert

 

 

...

 

écrire c'est comme dessiner

au charbon de moi

dur ou gras

une fois encore

 

question de dureté

je n'ai pas de corne à l'ego

mais du logos la religion

la foi du charbonnier

 

chevillée en tête

je suis un cervidé

je ne suis pas croyant

je suis certain

 

main au poème

vaut main au charbon

o les mains

le poème ou la vie

 

je suis un poète logique

p n'est pas non p

p et non p n'est pas vrai

p est p ni plus ni moins

 

le monde n'est qu'apparition

qui s'épuise d'apparaître

tant qu'à la fin les mots

font font font

 

qui signifiaient vrai ou faux

ne veulent plus rien dire

mon crayon est mon prions

je me pose la question

 

hors le soleil et les étoiles

pas de points fixes sur les i

mais sur ô ou 1 les oiseaux

chantent le monde

 

tais-toi écoute

une fois encore

...