Being Octave- Être Octave par Adam Staley Groves

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

Being Octave- Être Octave par Adam Staley Groves

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

It is as if we cannot escape you
and you are you because of the name
yet we don’t need ‘-ing’ to be true

we only care about being
when we are
without it

when we forgive—
naturally by disintegrating
as in a day as in a night
--by the sightless truth of a view

thinking is not the instrument
anymore, than being were
its horn
the frown rotates the crown
says the rock
says the cloud
says the listless folding soft tone sea buttered by
melting balls of sun

Being is thin and wary,
with impressions of the desire of the pass ;
but lives in letter’s future,
and dissipates their fate.

(or think in octaves)

Or, take a point
and turn it sideways
and a line is
a point

that delineates the thinking of a shape,
the geometry of streets
the car is ; has a point, but no freedom.

 

 

 

 

Être Octave

 

C’est comme si nous ne pouvions
vous échapper et vous êtes vous
à cause du nom même si
nous n’avons pas besoin d’être en cours
pour être vrai.

Nous avons soin d’être, c’est tout,
quand nous sommes
sans présent

quand nous pardonnons –
bien sûr en nous désintégrant
comme de jour comme de nuit
-- par la vérité sans vue d’une vue

La pensée n'est plus
l'instrument et être n'était pas
son clairon,
la grenouille fait tourner la couronne,
dit le roc,
dit le nuage,
dit l'indolente mère aux doux sons
qui plie, beurrée par des ballons
de soleil qui fondent.

L'être est mince et prudent
avec impressions du désir d'avoir un passe ;
mais il vit dans le futur de la lettre
et dissiper leur destin.

(Ou bien, vis en octaves)

Ou bien prends un point
et tourne-le de côté,
et une ligne
est un point

qui dessine la pensée d'une forme,
la géométrie des rues qu'est l'automobile ; a un point,
mais non la liberté.

Le commentaire de sitaudis.fr

Traduction de Samuel Rivière