JE DORMIR (extrait) par Hélène Grimaud

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

JE DORMIR (extrait) par Hélène Grimaud

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

 

 

elle prendre corps pendant que la nuit poser sa petite tête de mort sur ses amants je la voir dormir à pleurer sa mère à vomir sa mère je la voir dormir à vomir dans les chiottes elle la shooter derrière la cathédrale de Rouen elle s'en aller calme et lente chercher une veine à pomper bec et ongles en bordure de Loire elle rogner chaque chose sécher sur place plus tard la tête s'accrocher aux branches à même la pierre elle faire la grande gueule dans la crypte avec les plumes collées au dos à Saint-Benoît sous terre elle mettre les pieds dedans en périphérie je la voir danser la gigue elle tourner mal elle dormir par trop à Maringues Buhlon Lezoux

 

*

 

elle longer l'autoroute elle faire le nord elle tourner vers la droite elle virer sur Nevers elle bouler nerfs neuf kilomètres elle mettre à pied si bien nos morts au mètre près au pas au vert puis elle déposer la carcasse dans une ouate délicate elle décontracter la mâchoire elle dénouer les tendons elle huiler les articulations elle décoller la peau du crâne avec le reste dedans les cervicales toutes les vertébrales à la pelle et les grands muscles inducteurs le diaphragme s'ouvrir peu à peu alors elle continuer dans les branchages en direction de Fontainebleau elle poser un lent linge blanc au ciel des yeux elle chercher à voir si vers l'air ça rebondir jusqu'aux arbres le monde perdre des couleurs elle hésiter sur comment faire le cœur

Le commentaire de sitaudis.fr

(à paraître)