MAR(tèlement)DI par Nadine Agostini

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

MAR(tèlement)DI par Nadine Agostini

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Indications itinéraire ouïe par le plus grand des hasard - après tu vas tout droit au milieu à peu près et j'habite à mi-chemin.
Vendredi - Autant en emporte le vent pour je ne sais la combientième fois.
Lundi - journée exceptionnelle.
Mystère 1 - me rends de l'entreprise 1 à l'entreprise 2 pour y porter un courrier la vitre adjacente à la porte blindée d'entrée (pourquoi une vitre ?) est explosée c'est le pauvre irresponsable qui a lancé la grosse pierre sur la voiture de la chef l'autre jour qui a fait ça il l'a fait à deux reprises et je sais toujours pas de qui il s'agit m'enfin vaudrait mieux pas que je le sache
Mystère 2 - entreprise 1 la directrice ne veut pas que je remplace la secrétaire à plein temps qui quitte le service bien que je sois quasi-exceptionnelle (celle-là, si elle croit que je vais gober toutes les conneries manipulatrices qu'elle débite, elle se met le doigt dans l'œil -et je suis polie-) et alors elle embauche une fille qui débarque ce matin et se frotte durant quatre heures la fesse droite (il doit s'agir d'une technique de yoga ou de je ne sais quelle méthode anti-stress ou alors son mec l'a fessée toute la nuit et elle a mal au cul) pour un mois en attendant qu'une autre arrive de Paris ou de je ne sais où une trouvée en interne et alors la fille qui doit rester un mois doit tout apprendre pour transmettre à la future parce que la directrice sait que je serai muette comme une carpe diem que je ne dirai jamais de la vie ce que je sais et comment on fait quoi vu que ce poste n'est pas pour moi mais pour une fille en interne mais bon la fille qui se frotte la fesse est la copine de la chef de service qui a sélectionné les C.V. reçus et apparemment la directrice ne le sait pas et alors je suis toute souriante et comme d'habitude parce que toute la matinée j'ai envie de poser la question « où avez-vous mis votre utérus aujourd'hui ? » et alors le mystère c'est ça « où l'a-t-elle mis ? ».
Mystère 3 -me réveille et pense à O pense à O qui rentre de vacances aujourd'hui et qui nous a quittées si fatigué si déprimé et me dis que O. va donner sa démission aujourd'hui entreprise 1 O a le visage défait j'ai dormi une heure je ne supporte plus j'arrête je donne ma démission et alors le mystère c'est comment ça se fait que j'ai pensé ça au réveil est-ce que ça veut dire que la nuit je redeviens clairvoyante ou que je suis si cinglée que je communique aussi avec les esprits vivants ?
Mystère 3 - boîte à lettres grande enveloppe kraft oblitérée à Saint-Germain Yvelines destinée à Madame Mardine oh ! sans doute une épaisse lettre d'insultes anonyme (youpi ! une aventure qui va m'occuper quelques instants) mais faudrait que l'expéditeur apprenne l'arabe au lieu d'écrire n'importe quoi car Mardine est une ville de Turquie (j'ai consulté l'atlas universel) un nom de famille (porté en France par 123 personnes environ Mardine est le 74 812ème nom le plus porté en France) où alors l'expéditeur utilise un code qui est au-delà de mes capacités intellectuelles et c'est moi qui ne comprends rien toujours est-il qu'on va ouvrir l'enveloppe hein ! parce que on va pas mener l'enquête immédiatement oh la vache ! le beau cadeau ! un collector ! (les cartes m'avaient annoncé un cadeau étonnant) Playgirl The first five years Spécial edition Playgirl's favorite guys : 122 colors photos (ah ben mazette ! on me gâte !) sur la couverture un beau brun poilu moustachu surgissant de l'eau tel Poséidon si j'ai bien compris l'homme de l'année 1973 super ! je vais pouvoir perfectionner mon anglais 127 pages d'hommes plus beaux les uns que les autres (pourtant j'ai toujours dit que je trouvais ça moche !) à poil évidemment en train de sauter en skis supporter une équipe de rugby sur les gradins sauter en parachute oh ! une femme qui fait la gueule ! et un autre fumant sur un lit se lavant (je suppose qu'il se lave j'ai pas mes lunettes) un article « seven ways to prolong your sexual pleasure » et plein d'autres mecs sur une Honda (sur la Honda y en a qu'un) en salle de sport au sauna au balcon tenant un bâton puis une plume dans un hamac avec un manteau vert sur un bateau ah ! zut ! qui a découpé les parties intimes ? qui a arraché des pages ? oh ! c'est quoi ce cadeau ? ah ! deux poèmes des B.D. y en a un qui a gardé son short mais il m'a l'air très jeune (toujours pas les lunettes) à cheval (et en jeans) en peignoir sous la douche en maillot jaune coloquinte au soleil plein de gouttes d'eau un article « Sleeping with your boss. If it feels good, do it. » sorry I don't feel it (tu vois que j'ai fait des progrès !)
Et alors le super mystère c'est qui est le mystérieux expéditeur ? Plusieurs possibilités :
  • un fan anglo-saxon qui voudrait que j'écrive dans sa langue
  • un copain ou une copine qui se prend pour Amélie Poulain et désire qu'il se passe quelque chose dans ma vie
  • mon insulteur annuel (oui j'en ai un ! et une fois par an j'ai droit à un courrier mais peut-être que ce n'est jamais la même personne)
  • un service de presse pour des notes critiques (je te rappelle qu'il y a deux poèmes dans ce magazine)
  • un prétendant qui espère réveiller ainsi mes ardeurs (c'est peut-être pas la bonne façon de t'y prendre chéri)
  • un poète qui a posé dans ce magazine il y a plus de trente ans et que je n'ai pas reconnu
Mystère 4 - un appel de la maison de retraite publique ? mais qui a appelé ? je ne connais personne en M.D.R.P.
Vendredi- entreprise 1 tu bois pas le café a disparu pour toujours aujourd'hui équipe restreinte seulement les tordues heureusement suis entraînée à m'évader durant des heures à ne rien entendre et ne rien voir et donc durant quatre heures me demande ce que je pourrais bien vous écrire comme ânerie vu qu'aujourd'hui je ne vois rien et n'entends rien sauf à un moment la fille que je ne vois pas et n'entends pas dit attention il y a une araignée dans ton dos c'est très bien ma petite il pourrait y avoir une mygale sur ma gorge que ça me ferait le même effet et toute la jungle amazonienne si tu veux je suis pas là pour communiquer donc j'entends pas ce que tu dis j'entendrai jamais c'est comme ça un mur et d'ailleurs le mur il va se surconcentrer sur la législation et voilà le mur naviguant sur les sites gouvernementaux et oh ça y est j'ai trouvé un truc qui va m'occuper des heures un fonctionnaire territorial en maladie a le droit de travailler chez lui sans être rémunéré
Samedi - bonnes connexions téléphone au poète E et demande des nouvelles de V qui vit si loin c'est drôle je viens de passer une demi-heure avec elle au téléphone demande également si aucun poète n'est mort cette nuit à une heure vingt mon cœur s'est emballé et j'ai ressenti comme un tremblement de terre il répond chaque seconde meurt un poète arthrose j'ai qu'à écrire là-dessus ça ira mieux nuque épaule bras poignet main auriculaire et annulaire droits téléphone à la poétesse V qui va sûrement pousser la chansonnette dans le combiné histoire de me faire sourire raté elle a mal à l'épaule si je me lave la tête est-ce que le monde disparaîtra en attendant bain grande chaleur silence total pense à ma copine B me dis que son mec va la quitter sortie de bain dring il m'a quittée où je vais trouver un mec à quarante-six ans ne dis pas de bêtise on en trouve à tout âge si c'est juste un mec que tu veux pas un amoureux un amoureux c'est pour le cœur ah merde pourquoi personne ne comprend ce que je dis on va manger des glaces ?
C'est pas la fête mais ça va l'être - y a tout qui foire foraine la grande roue lancée à toute vitesse moi au milieu c'est pas normal j'avais pour cette année le meilleur horoscope de ma vie voyons vous vous réconciliez avec vous-même (c'est presque fait il a fallu me fâcher avec beaucoup -ça s'appelle éliminer les toxiques- et n'ai pas terminé de me débarrasser de la poussière et des cendres) vous tournez la page (ne cesse de lire) vous vous sentez tenue par des liens silencieux (y a pas plus silencieux) travail ça bouge un vrai film d'action (vais revêtir ma tenue de James Bond Girl) si vous triomphez ce sera sur un malentendu (z'ont qu'à parler ma langue) pas encore le prix Goncourt mais (le Fémina ?) une pluie d'euros les contrats se signent ailleurs (mazette ! je m'y rends de ce pas ! c'est où ailleurs ?) c'est royal (ah ! au Maroc alors ! ou en Angleterre, en Belgique, à Monaco, en Arabie Saoudite, au Sultanat du Bruneï, au Japon... ou alors... non ! ne me dites pas que je vais devenir la conseillère de Ségolène !) à vous de confirmer santé une révision complète s'impose (faut que je passe au garage)... bon allez je reprends confiance en l'avenir demain le soleil se lèvera encore c'est sûr et fais le point et alors donc je vais en quatre mois fermer le livre / me taire / cacher un flingue dans ma jarretière droite et un poignard dans la gauche / continuer de dire n'importe quoi / continuer à écrire à peu près idem grâce à quoi je toucherai le pactole et porterai sur la tête une couronne de lauriers dans une île lointaine où s'activent les mécanos. C'est sympa non ?
Le commentaire de sitaudis.fr Depuis le 17 juin, N.A. adresse chaque mardi par mail une tranche de journal ex-time de plus en plus longue, impertinente et caustique à un nombre limité de privilégiés, triés sur le volet de la poésie contemporaine massilio-française, un panel assez éclectique et représentatif qu'elle accepte momentanément d'étendre pour et par nous.