Quiet par Jean-Christophe Pagès

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

Quiet par Jean-Christophe Pagès

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Suis-je la proie de l'ennemi, mon enveloppe charpentée mais athlétique : je m'inquiète pour l'avenir car il est là à ma porte qui gratte, toque et me harcèle, la menace est à prendre au sérieux (60% de personnes contaminées)

Quelles sont ses habitudes sa stratégie, qu'aime-t-il faire, son folklore ses spécialités, est-il un phénomène majeur ou autre chose de nettement moins spectaculaire mais quand même ennuyeux

Devant le miroir de la salle de bain : suis-je atteint,j'en aurai le cœur net

Je me méfie car j'aime vivre dans un pays sain alors que l'ennemi s'immisce, l'ennemi est partout, n'importe qui, un pingouin en est mort et un phoque (vivant)


Je ne dois prendre aucun risque : si j'avais quarante-cinq ans, je serais rassuré

Fais-je déjà partie des victimes, leur nombre augmente de 5% par an : à Paris 20 % des CM2, même un enfant ne pourrait jouer au ballon en plein après-midi



Pour le savoir, je dois immédiatement calculer mon IMC mais je ne le fais pas (j'attends) car je suis un sportif bâti comme son père et ce n'est pas parce que mon père vieillit et que je vieillis aussi que nous devons paniquer : mon père (que j'aime beaucoup) a soixante ans et ne fait pas assez attention

Partout (sur ma grille, dans mon jardin), j'installe des croix de bois et en plastique pour symboliser la menace car, si je veux plaire, mon IMC doit rester inférieur à 25
Le commentaire de sitaudis.fr Texte écrit spécialement pour le site.