RAPPEL DE LA RÈGLE par Lorenzo Menoud

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

RAPPEL DE LA RÈGLE par Lorenzo Menoud

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
L'article défini the, invariable quant au genre et au nombre, ne
s'emploie pas d'ordinaire devant les noms propres de personne même précédés
d'un titre usité en Angleterre. Rose donc crissant dans l'espace comme un
fer chaud dans l'eau, Tour-de-cou de ma grand-mère, mesure que j'ai du
passé. Ce n'est pas un début comme si la prolongation d'une phrase, un
souffle, la subjectivité en cône qui fuit, - le moi un livre de 25 ans avec
le siècle : commencer n'importe où, simplement vivre : traverser le feutre
du réel, faire écouler la quantité de matière noire et d'eau qui se trouve
au fond de la pièce. Il y a des corps étrangers, au fond de la pièce. Il y a
de la fumée, au fond de la pièce. De la même matière ce que pèse l'air sous
la couleur et l'eau. Même le travail de l'eau : l'empreinte exacte de ma
tête dans la pierre. Il y a aboutissement et construction et façonnage et
poussée, le résultat d'un travail, il y a le lac, la flaque, la mare, le
précipité des ressemblances, la toile de la ressemblance, ses fils croisés
et recroisés. Je ferme les portes comme si le silence. La lumière me dépasse
par les oreilles.
Le commentaire de sitaudis.fr Un texte inédit du serial poet