Chronologie et poésie (orale) par Jean-Marc Baillieu

Les Incitations

10 nov.
2014

Chronologie et poésie (orale) par Jean-Marc Baillieu

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

 

 

Rendant compte ce 6 novembre 2014 dans Libération  du livre de C. Tarkos récemment publié chez P.O.L (voir l’article de F. Huglo sur Sitaudis), Eric Loret écrit que C. Tarkos « appartient à la deuxième génération de la poésie orale, au mitan des années 90 (…) aux côtés de Katalin Molnàr, Nathalie Quintane, Stéphane Bérard, Charles Pennequin ou Philippe Beck, entre autres. Les anciens s’appelaient Bernard Heidsieck ou Julien Blaine. Les suivants seront Olivier Quintyn ou Christophe Hanna… ». Voilà un raccourci sacrément réducteur, imprécis voire inexact. Aux côtés de Bernard Heidsieck (né en 1928), n’oublions pas plutôt Henri Chopin (né en 1922), François Dufrène (né en 1930), Gherasim Luca (né en 1914), Maurice Roche (né en 1925),… pour une première « génération ». Julien Blaine (né en 1942) devrait plutôt être rattaché à un même groupe générationnel que Valère Novarina, Jean-Pierre Verheggen (nés en 1942), Christian Prigent (né en 1945), Jean-Luc Parant (né en 1944), Serge Pey, Michèle Métail (nés en 1950), Bruno Montels , Katalyn Molnàr, Jean-Pierre Bobillot (nés en 1951), Patrick Beurard-Valdoye (né en 1955), Olivier Cadiot (né en 1956), Jean-Michel Espitallier (né en 1957), …avant une troisième génération, celle des Christophe Tarkos, Nathalie Quintane (nés en 1964), et suivants. On s’attendait ( ?) à un peu plus de rigueur de la part d’un journaliste littéraire (réputé spécialiste du contemporain) dans un quotidien d’audience nationale