Tels qu'en eux-mêmes de Jean-François Bory par Jean-Marc Baillieu

Les Parutions

15 sept.
2018

Tels qu'en eux-mêmes de Jean-François Bory par Jean-Marc Baillieu

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

Tels qu’en eux-mêmes, voilà un titre ! Celui du dernier (last but not least) livre (édité par Patrick Fréchet à sa belle adresse : Le Pradel à St-André de Najac) de Jean-François Bory, jeune octogénaire dont la créativité, ici plus réflexive, est mise en relief autrement que dans ses ouvrages plus poétiques déjà signalés par Sitaudis. Car il s’agit, avec le recul d’une arme à feu, de prose et d’études au style alerte. Entre en exergue : « Tel qu’en lui-même enfin l’éternité le change » (S. Mallarmé) et en prière d’insérer (4èmede couv.) : « Le plus intime en nous ce sont les autres » (J-F. Bory), sont repris et rassemblés à très bon escient des textes qui ont vécu individuellement mais dont la fraîcheur, l’inventivité exceptionnelles (appréciation pesée) sont mises en relief par la proximité faite livre. Un livre en rien bancal, un livre qui fait signe et sens. Parues entre 1972 et le XXIèmesiècle débutant, des présentations de Vivant Denon (Point de lendemain), Victor Hugo (et les dessins de littérateur) mais « Lequel ? S’avance alors une immense cohorte … » (remarquable portrait-liste), Nadar (60 pages) avec qui « se fait jour cette idée radieuse que la vie fut pour lui, sans doute, le plus bel âge de l’éternité », Rops, Forain, Caran d’Ache, tous textes avec une iconographie pertinente, avant ces réussites d’auto-dérision que sont Dix-sept façons de rater un livre sur D’Annunzio et L’Auteur (qui clôt le livre après l’étonnant Dieu) et sans oublier des hommages tendres, sincères, sans mièvrerie à feus Maurice Roche, Raoul Haussmann et Gherasim Luca, un clin d’œil poil-à-gratter à Alain Robbe-Grillet et quelques pages à l’escabèche pour Pascal Quignard… « Amours, délices et orgues » que ce livre qui inclut avec bonheur Louis XV par exemple, hélas sans le CD initial de sa lecture (éd. Harpo &, 2000) par l’auteur, admirable ciseleur dans le genre comme on le sait. Difficile de ne pas tarir de compliment pour ce livre au regard du présent paysage éditorial.