Transfer a Me ... par Jean-Charles Vegliante

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

Transfer a Me ... par Jean-Charles Vegliante

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

 

 

 

 

 

(éloignez de moi cette coupe…)

   Transfer a Me…

                                                procul

 

Quelques gestes désordonnés

     – moulin à vent sans but

La mouche a fini par sortir

 

Tu n’en finissais pas de lire

     – journaux ressassés

Une journée traîne l’entrave

 

Il rêve de glissante Schnecke

     – ceux-ci sont dans l’aride

Sous les paupières la forêt

 

Animaux pliés sous les draps

     – silence peut-être

 Quand il n’y a plus de réserve

 

Sous la porte un rai de lumière

     – visite inespérée

Odeur de pas pressés dans l’herbe

 

Langue glissante d’étrangère

     – sagesse d’anciens

Le livre lui tombe des yeux

 

Une fleur s’ouvre inaperçue

     – l’ombre d’un nuage entre

Demain n’est pas aussi infirme

 

Sous les voix s’agitent des morts

     – hanter l’inaudible

Ce n’est qu’un ciron dans la table

 

Quelque chose bouge ce soir

     – comme une suie voltige

On n’entend presque plus le fleuve

 

Ils savent ce qu’est la poussière

     – éloignez ce sépulcre 

 

 

 

 

 

Le commentaire de sitaudis.fr

Extrait de " Poème neufs ", recueil à paraître.