Des jeunes à l'assaut du plateau : Horizon de Matt Hartley par Matthieu Gosztola

Les Incitations

23 juin
2017

Des jeunes à l'assaut du plateau : Horizon de Matt Hartley par Matthieu Gosztola

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

Soit le poème « À la plage » de James Schuyler, poète ayant écrit sur l’adolescence avec la sagacité que met le surfeur dans son appréciation du mouvant, poème traduit par Stéphane Bouquet (cf. le recueil Il est douze heures plus tard aux éditions Joca Seria) :

Le quatre juillet à la plage,
les gosses de la maison d’à côté
allumaient des cierges magiques. Si vite qu’ils
fissent, ils n’avaient pas l’air, de notre terrasse,
de courir vite du tout. (Vacillantes
étincelles d’étoiles, vagues
explosives, ciel chaud, un peu de vent.)
On était assis sur la terrasse dans le noir
après les derniers cierges, chacun
de nous parlait à son tour jusqu’à ce que le vent
se lève et que nous aussi on se rentre.

Soit maintenant l’inverse de la plage : un centre commercial.

« C’est le dernier jour des vacances d’été, veille de rentrée scolaire au centre commercial Horizon. Un groupe d’amis y traîne, toute la journée, entre frapuccino, amours d’été, shopping et cinéma. Des histoires se terminent, des rêves se brisent, des conflits éclatent…Certains reprendront le chemin du lycée ou rentreront à l’université, d’autres resteront là, se heurtant à cet horizon trop étriqué. De l’ouverture à la fermeture du centre commercial, exaspérées par cet été de frustrations et de ressentiments, deux sœurs se lèvent pour réveiller les consciences… »

L’on ne peut que saluer avec chaleur cette efflorescence de vie qu’ont accueillie les Ateliers Berthier.

Du fait de la verdeur travaillée avec laquelle des jeunes se sont emparés d’un texte qui semble avoir été conçu pour eux, et du fait – notamment – de la lumière qui s’est montrée, vivante, derrière la mince peau diaphane des mots de Rimbaud (« Aube »).

Lumière qui est venue frapper, le 2 juin, l’instant commun auquel ont donné corps, avec l’énergie de la sincérité et des premiers réveils, ces apprentis comédiens. L’instant balafré par l’ennui, la colère, les faux-semblants, l’attente, l’angoisse.

L’essentielle angoisse par quoi la rage peut – a pu –, pourra se muer en éveil.

*

Horizon de Matt Hartley, traduction Séverine Magois, mise en scène Chloé Dabert, Sébastien Eveno (compagnie Héros-limite)

Odéon – Théâtre de l’Europe, Berthier 17e, 2 et 3 juin 2017 à 20 h (durée 1 h)
en partenariat avec l’Espace 1789 de Saint-Ouen, le Théâtre Rutebeuf et la Ville de Clichy-la-Garenne avec le soutien de Vivendi Create Joy
avec Anissa Bahraoui, Rafael Boissin, Alice Carton, Rebecca Clipal, Raphaelle Cornevin, Matthis Delahaye, Asseta Diarisso, Emeline Fouquet, Daphné Mezdour, Bruno Ribuot-Hirsch, Maryam-Léa Sapho, Lucas Sekali, Nour Sirot et Lassaad Zemni

Né en 1980, Matt Hartley a étudié l’écriture dramatique au Royal Court de Londres. Parmi ses pièces, l’on peut citer Mad Funny Just (prix « New Voices » du Old Vic Theatre), Sentenced (Union Theatre, 2006), Vesuvius (Theatre 503, dans le cadre du spectacle Life for Beginners, 2012), Microcosm (Soho Theatre, 2014), Horizon (National Theatre, dans le cadre du festival pour adolescents « Connections », 2014). En France, L’Abeille (The Bee) est créée en mars 2011 par la compagnie La Strada (« Théâtrales Jeunesse », 2012). Brûler des voitures (traduite avec le soutien de la MAV) se voit décerner en 2013 le Prix des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre ; elle est publiée aux éditions Théâtrales.

Adolescence et territoire(s)

« Implanté Porte de Clichy, au cœur du Quartier Politique de la Ville, dans le très contrasté 17e arrondissement (des Ternes aux Batignolles, de La Fourche aux Epinettes), l’Odéon mène depuis l’ouverture de sa salle des Ateliers Berthier des actions de sensibilisation à destination des publics jeunes et éloignés de la culture.
Cet espace urbain en pleine mutation, hier périphérique et qui deviendra demain un nouveau centre, ne doit plus être vu comme un axe cloisonnant mais comme une passerelle permettant aux habitants de se saisir de leur territoire et de son nouvel urbanisme.
Dans ce contexte territorial particulier et dans le champ d’action de sa mission d’accessibilité à différents publics, l’Odéon-Théâtre de l’Europe a souhaité développer un projet à destination d’adolescents issus de la proximité des Ateliers Berthier, qui seront des acteurs centraux de la vie de ce quartier où tout sera à (re)construire.
Depuis 2012, le programme « Adolescence & Territoire(s) » propose chaque saison, à une vingtaine d’adolescents âgés de 15 à 20 ans de participer à la création d’une pièce de théâtre tout au long de l’année sous la direction d’un metteur en scène :

- 4 éditions
- 5 territoires partenaires : Paris 17e, Clichy-la-Garenne, Saint-Ouen, Saint-Denis, Asnières-sur-Seine
- 5 artistes associés : Didier Ruiz, Jean Bellorini, Julie Deliquet, Manon Thorel et Julie Lerat-Gersant
- 1 mécène : Vivendi Create Joy
- 436 heures d’ateliers de pratique théâtrale hors temps scolaire
- 72 jeunes concernés
- 19 représentations
- 3 202 spectateurs
- 1 documentaire réalisé lors de chaque édition »

Ainsi, grâce au soutien de Vivendi Create Joy, ce sont près de 90 adolescents qui ont déjà bénéficié de ces ateliers de pratique artistique : ils ont été initiés à la dramaturgie et à la pratique du jeu sous la direction d’artistes, ont été encouragés à l’écoute de l’autre et ont été sensibilisés à l’importance de la maîtrise de la langue.