Le chignon par Jean Raine

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

Le chignon par Jean Raine

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

 

Tes chapeaux étaient extravagants

de hautains peupliers s’élançaient sur les bords

et dans le mausolée central tes cheveux en prière

me faisaient frissonner quand tu le traversais

 

et puis un jour je t’ai modernisée

investie de confort jusqu’à faillir aux lois

à notre amour manquait ce tour un peu vulgaire

il me suffisait de te dire je vous aime en anglais

 

et de m’installer dans ton chignon

pour des années entières

Le commentaire de sitaudis.fr

 

En hommage à l’exposition qui vient d’avoir lieu au Château de Carros autour de Jean Raine, (Rêverie pour le Futur, Commissariat de Marcel Bataillard), nous publions ce poème extrait de son Œuvre poétique (1943-1983), publiée en 1994 aux éditions de La Différence.