Lettre ouverte aux amis par Nicole Caligaris

Les Incitations

14 mai
2019

Lettre ouverte aux amis par Nicole Caligaris

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

Bonjour les amis,

ce qui commence ici est vraiment préoccupant :
ça n’est pas une émission qui saute, c’est la suppression par France Musique, à la rentrée 2019, de cinq émissions dédiées aux musiques contemporaines expérimentales, improvisées, provenant d’autres cultures, ou simplement composées par des artistes vivants : « ceux qui font l’actualité des musiques d’aujourd’hui » pour reprendre l’introduction d’Arnaud Merlin, l’un des producteurs concernés.
"A l'improviste", "Le Cri du Patchwork", "Le Portrait Contemporain", "Tapage Nocturne", "Couleurs du Monde Ocora ".
c’est-à-dire le bouquet exact des émissions que j’écoute.
Chacune de ces émissions permet aux artistes de créer et de s’exprimer sur leur musique. Cette disparition aura des conséquences immédiates sur les musiciens qui voient encore se restreindre les possibilités déjà étroites de produire et de faire écouter ce type de musique hors gabarit. Et bien entendu sur tous les métiers engagés dans la réalisation de ces émissions.

Les cinq producteurs sont invités à se partager un même créneau le week-end.

Ma source d’information est Anne Montaron, productrice de " À l’improviste ". Je rentre de l’enregistrement de l’avant-dernière émission, au théâtre de l’Alliance française où, comme tous les seconds lundis du mois, elle offrait deux concerts de musique improvisée, deux concerts publics et gratuits.

La cause avancée par la direction de France Musique est la « nécessité » de faire des économies. L'effet réel est encore une étape franchie dans l’écrabouillement des formes de création qui ne cadrent pas avec ce qui est déjà assimilé, aisément transformable en chiffres de vente ou d’audience, un retrécissement alarmant de nos possibilités de création, de notre espace mental.



J’adresse ce message aux amis littéraires, écrivains, je crois que nous sommes immédiatement concernés par cette coupe : la vitalité, l’audace de la création musicale sont directement liées à la vitalité, à l’audace possibles dans la création littéraire, à l’envie même de tenter du nouveau. Je crois de la première importance de montrer que nous nous mobilisons, que nous ne prenons pas à la légère ce coup porté à ce que nous aimons, à ce à quoi nous tenons.

Dans deux semaines ce sera fini, les programmes de la rentrée validés.


Une pétition circule, je vous donne le lien ci-dessous, il faut la signer
d'urgence
mais
je crois que cela ne suffit pas.

Je crois qu’il faut que chacun de nous écrive un mot pour exprimer son soutien et dire l’importance du maintien de ces émissions
— aux producteurs de ces émissions,
je vous joins ici les liens contacts
— et à France musique, vous verrez qu’à partir de ces liens vers les émissions, vous pouvez sélectionner France Musique comme destinataire de votre message

par les comptes Twitter des directeurs :



Peut-être que quelques phrases de ce courrier peuvent servir de base à un message rapide de chacun, dans un premier temps, ce qui ne nous empêche pas de nous grouper pour composer un texte à transmettre à la presse dans les jours qui viennent.

Faites circuler auprès des écrivains de vos amis, je crois que c’est important de faire bloc.


https://www.francemusique.fr/contact?emission=emissions/a-l-improviste
https://www.francemusique.fr/contact?emission=emissions/ocora-couleurs-du-monde
https://www.francemusique.fr/contact?emission=emissions/le-portrait-contemporain
https://www.francemusique.fr/contact?emission=emissions/le-cri-du-patchwork
https://www.francemusique.fr/contact?emission=emissions/tapage-nocturne



https://www.change.org/p/pour-le-maintien-de-la-cr%C3%A9ation-musicale-%C3%A0-l-antenne-de-france-musique?recruiter=25401656&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=psf_combo_share_abi&recruited_by_id=d5467cc0-bf63-012f-17de-40401bfb750c&share_bandit_exp=abi-15482156-fr-FR&share_bandit_var=v1&utm_content=fht-15482156-fr-fr%3Av5