Diplomatiques de Guillaume Decourt par Jacques Barbaut

Les Parutions

17 mars
2014

Diplomatiques de Guillaume Decourt par Jacques Barbaut

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

Sous l’égide de Georges Séféris — « Je me dis parfois que tout ce que

j’écris ici n’est rien d’autre que ces dessins que se font tatouer sur la

peau les prisonniers ou les marins » —, et après la dédicace initiale

— À ma mère —, dans ce subtilement-décalé — Ici rien d’autre qu’acné

ne fut gueules —, inventivement-suranné, élégamment-ironique et

épisodiquement-biographique recueil intitulé « Diplomatiques »,

évoquant écuries, baisemains, ambassades, micro-exils — Et j’aimais

fort une Portugaise virgin/Ale au train j’eus peur que mes larmes ne

se vissent — et armoiries,entre la fille de l’ambassadeur (du Bur/Kina

Faso), l’organiste aveugle et l’amie du hameau, parmi pantoums,

contrerimes, sonnets et triolets, ce

 

 

Rondel décoratif

 

Dans le milieu diplomatique

Bridge peinture sur porcelaine

Cocktail empennage clinique

Plaid patchwork et dentelle pleine

 

Queue de pingouin botanique

Shabbat Weihnachtskuchen étrennes

Dans le milieu diplomatique

Bridge peinture sur porcelaine

 

Plume chapeau jupe autrichienne

Mumm Biedermeier pique-nique

Crapaud Gaveau perruche naine

Dans le milieu diplomatique