F(r)iction par Éric Houser

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

F(r)iction par Éric Houser

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
ï scène de conversation moderne : sur une grande table, parallélogramme rectangle plat

ï deux ordinateurs tête-bêche, deux fixes, ou deux portables, ou un fixe et un portable

ï avec leurs occupants en position ergonomique, un homme, une femme (ou deux hommes, ou deux femmes)

ï i(e)l(le)s ne se parlent pas, mais ils s'envoient des mails, des courriels, des mehl, des himmel

ï on entend le bruit des doigts sur les touches. bruit d'ongles. un cendrier fume

ï "votre habitude de sermonner, histrion du nord, ne délivre aucun espace" (x à y)

ï "le rash (est une) éruption cutanée transitoire lors de maladies fébriles ordinairement non éruptives" (recopié par n)

ï reflets écrans sur lunettes, visibilité réduite, invocation à Neptune, la crue menace de tout faire sauter

ï nous sommes en janvier, pulsion dans un mur de boue

ï "avec un c, une manière de jouer Schumann" (et de l'aimer, complète o)

ï un amour de buée

ï "la tradition, ce dont on se délivre en le délivrant" (= remise de la chose, don manuel)

ï en fonds d'écran les enfants (ils dorment il est tard c'est le moment de faire l'amour)

ï ah oui, sous la table les jambes fricotent, fictionnant un rapprochement (closed contact number four)

(à suivre)